Actions du Service Evangélique des Malades

18 avril 2014

Le Père Hubert Mathis, Délégué épiscopal pour le Service Evangélique des Malades, dresse le bilan des actions en cours sur notre diocèse.

 
Délégué Episcopal pour le Service Evangélique des Malades, je me dois de vous donner des informations sur ce Service d’Eglise qui s’engage auprès de nos frères et sœurs souffrants, malades, isolés, handicapés et/ou âgés. Je vous ai déjà fait connaître les efforts que nous déployons pour la formation des visiteurs de malades des membres des Equipes SEM ainsi que pour leurs responsables. Ainsi cette année les formations proposées ont eu pour objet les thèmes suivants :
  • Prendre la mort au sérieux avec le Père Pierre Averan,
  • Les maladies neurodégénératives avec le Docteur Jean Arlaud,
  • Le cri de Job devant la souffrance avec Madame Chantal Guillermain.
Cette formation a été proposée à Orange le premier lundi, à Carpentras le deuxième mardi et à Cavaillon le troisième jeudi des mois de novembre 2013, janvier et février 2014.

En feuilletant les fiches d’évaluation distribuées aux participants, j’ai pu constater que tant sur le fond que sur la forme, à des points de détails près, les enseignements prodigués par les intervenants correspondaient bien à leurs attentes et leur apportaient des éclairages tant spirituels que pratiques sur leur relation avec les personnes visitées permettant souvent de rectifier leur façon de vivre la rencontre avec elles. J’ai en effet le souci de chercher pour ces formations des intervenants de qualité. Ma grande joie a été, que, non seulement les personnes ayant suivi la formation ont été beaucoup plus nombreuses, mais aussi qu’elles ont pratiquement toutes participé aux trois modules. De plus, j’ai constaté une forte demande pour une nouvelle formation l’an prochain.

Mais hélas ! il n’y a pas que de bonnes nouvelles. En effet, trois équipes ne veulent plus être rattachées au SEM diocésain et une équipe paroissiale qui depuis plusieurs années ne participe plus ni aux rencontres de formation ou de recollection ne peut plus être considéré comme étant une équipe SEM. Heureusement d’autres équipes sont en cours de constitution dans d’autres paroisses.

Voilà, quelques informations sur ce qui fait la vie et le quotidien du Service Evangélique des Malades au niveau diocésain.

Que vos prières m’accompagnent dans ma Mission. C’est le Seigneur qui fait ma Force et me donne l’Espérance au service de mes Frères.

 
Père Hubert Mathis
Délégué Episcopal au Service Evangélique des Malades